• header1.jpg
  • header2.jpg
  • header3.jpg
  • header4.jpg
  • header5.jpg
  • header6.jpg
  • header8.jpg
  • header9.jpg
  • header10.jpg
  • header11.jpg
  • header12.jpg
  • header13.jpg
  • header14.jpg
  • header15.jpg
  • header16.jpg
  • header17.jpg
  • header18.jpg

S'informer pour agir et réussir son mandat avec LA REVUE DES COLLECTIVITÉS

Le changement climatique est engagé, la dégradation de la biodiversité s’intensifie, l’accroissement des inégalités se poursuit et la crise démocratique s'accentue. Le temps presse pour engager un changement de cap devenu indispensable.

Les collectivités peuvent agir. Les habitant.e.s, les élu.e.s, et les organisations de la société civile et les entreprises ont compris que les collectivités avaient un rôle majeur à jouer face au changement climatique. De plus en plus d'élus et d'agents souhaitent prendre en compte de manière cohérente la dimension écologique, sociale et citoyenne dans la manière de mener les politiques publiques.

Or aujourd'hui, il est difficile de se procurer une information fiable, synthétique et juridique, avec des exemples concrets de politiques et des outils adaptés à ce nouveau contexte. Cela requiert un travail de veille fastidieux et chronophage.

C’est la raison pour laquelle Le Formateur des collectivités lance “La revue des collectivités” avec le sous titre “Bifurcations”.

Avec « La Revue des collectivités », le Formateur des collectivités propose aux élu.e.s et aux agents une revue bimestrielle d'une vingtaine de pages d’informations pour l’action.

Découvrez un exemple de notre revue.

 

Abonnez-vous dès maintenant pour recevoir vos 6 numéros par an.

 

Tony Bernard
Maire de Chateldon
Président du formateur des collectivités

 

  • Abonnement personnel : 90€/an
  • Abonnement groupe politique (jusqu'à 6 lecteurs): 300€/an
  • Abonnement par collectivité (usage illimité): 500€/an

Commander nos anciens numéros

  • version papier : 8€ ( frais de port inclus )
  • version PDF : 5€

Envoyez un mail et indiquez votre adresse et le numéro commandé à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Revue des collectivités n °1
(version papier épuisée / téléchargeable gratuitement en cliquant ici!)

DOSSIER : Planification écologique

  • Reportage : Coeur d'Essonne (91), de la fouche à la fourchette
  • Faches-Thumesnil (59) : ville en urgence écologique, entretien avec Patrick Proisy
  • Organiser planification écologique dans les communes : l'exemple de Grande-Synthe (59), entretien avec Damien Carême
  • La loi ASAP : simplification ou dérégulation
  • DSP / PPP : les faux-amis
  • Le droit d'amendement

etc...

Revue des collectivités n °2

DOSSIER : Mettre en place un bouclier social

  • Les aides sociales des collectivités : palliatifs aux inégalités ou levier anti-pauvreté ?
  • Le dispositif « territoire zéro chômeur longue durée»
  • Reportage à Thiers (63): Une commune engagée pour le droit à l'emploi
  • Le droit à l'information et de décider en connaissance de cause
  • Le projet Hercule
  • Qu'est-ce qu'une bonne gestion financière ?

etc...

Revue des collectivités n °3
(version papier épuisée)

DOSSIER : Repenser nos mobilités

  • Repenser la mobilité de demain
  • La gratuité des transports
  • Le développement de l'usage du vélo
  • La cantine pour les enfants, un droit limité
  • Les enjeux de la séance d'installation
  • Membres de conseils : s'organiser pour agir dans la durée

etc...

Revue des collectivités n °4

DOSSIER : Quelle politique de tranquillité publique ?

  • La vidéo-surveillance est-elle vraiment efficace ?
  • Quelle politique progressiste des collectivités face à la délinquance ?
  • Reportage à Fontenay-sous-Bois (94): Brigade verte, police municipale non-armée et implication citoyenne
  • Passer les ordinateurs d'une collectivités aux logiciels libres
  • Le shéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsable
  • Quelle relation des élus avec les agents ?

etc...

Revue des collectivités n °5

DOSSIER : Élaborer un budget « social et écologique »

les principes, règles et outils

  • le budget participatif
  • la budgétisation verte
  • la budgétisation sociale ou sensible au genre
  • Budget : comment agir quand on ne siége pas dans la majorité ?
  • Zéro artificialisation net, où en est-on ?
  • La taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE)

etc...

Revue des collectivités n °6

DOSSIER : Pourquoi refuser les Délégations de Services Publics (DSP)

  • Pourquoi préférer la gestion publique aux DSP ? Entretien avec Gabriel Amard
  • Vert Marine : une illustration de la perversité du modèle des DSP
  • L'emprunt moins cher que le Partenariat Public-Privé
  • Comment reprendre vraiment le contrôle d'un service public en concession au privé ?
  • Proposer et Agir pour la reprise en Régie Publique de l'eau
  • Les collectivités territoriales face à l'inflation
  • Projet de loi sur les énergies renouvelables : où sont les collectivités et la concertation ?
  • Le ZAN (Zéro Artificialisation Nette) remis en cause par le gouvernement

etc...


NOTRE LIGNE ÉDITORIALE

Le changement climatique n’est pas pour demain. Il est là. L’urgence est de réduire ses effets sur nos sociétés, et non plus de l’empêcher. L’époque du « développement durable » est obsolète. Le terme « transitions » est trop faible pour se représenter l’ampleur des défis et des changements à opérer dans une temporalité aussi courte. 10 ans. L’ONU estime que nous avons jusqu’en 2031 pour mettre en œuvre les réformes, les outils et les investissements pour respecter l’accord de Paris, c’est à dire une augmentation de 2°C de la température depuis l’ère industrielle. Or, pour l’instant, les scientifiques constatent que les pires scénarii du GIEC sont en train d’advenir. Réchauffement, sécheresses, feux, tempêtes à répétition : ses effets sont visibles, perceptibles. Chaque trimestre, une nouvelle étude démontre le terrible effondrement de la biodiversité. Les pics de pollution se multiplient dans les métropoles. Remplacer la voiture par les mobilités douces (marche, vélo) et les transports collectifs est une urgence. Mais encore faut-il disposer des aménagements et des lignes pour que les travailleurs (salariés, commerçants, chefs d’entreprise) se passent de leur automobile lors de leurs déplacements pendulaires. Le risque d’une rupture des réseaux d’électricité et de gaz en raison du changement climatique ou d’un sous-investissement chronique est patent. La construction de capacités d’énergies renouvelables (comme les éoliennes, les panneaux photovoltaïques ou la géothermie) gérées localement devient nécessaire pour rapprocher les lieux de production et de consommation énergétique. Face au manque d’accès à l’eau potable des populations démunies et devant l’épuisement de la ressource, une gestion publique, citoyenne et locale de l’eau est devenue indispensable pour rendre effectif le droit à l’eau. Face aux inondations toujours plus nombreuses et la montée du niveau de la mer, il faut repenser l’aménagement de nos villes, de nos littoraux et revenir sur des décennies d’imperméabilisation de nos sols.

 

Les inégalités n’ont rarement été aussi élevées. Les causes sont connues : la crise de 2008, l’austérité des années 2010, la Covid 19, l’enrichissement des 1 % à chacune de ces secousses économiques, la réduction massive des impôts des plus fortunés, la baisse des recettes de l’État, la contraction des dépenses publiques et sociales, la réduction des effectifs et des services publics (l’école, la poste, l’hôpital de proximité, ligne de train etc.) maillant le territoire, le non-remboursement par l’État des dépenses sociales des collectivités comme le RSA ou l’APA… Tous ces éléments ont depuis une vingtaine d’années (si ce n’est plus) aggravé les inégalités sociales et territoriales en France, comme en Europe. Le rejet du politique, que révèle l’abstention, et les nombreux mouvements sociaux organisés par les syndicats (contre les réformes des retraites, contre la loi Travail) ou horizontaux (gilets jaunes, Nuit debout, bonnets rouges) soulignent par ailleurs la résistance de la société française, par-delà les appartenances politiques des uns et des autres. Certes les collectivités ne peuvent pas tout. Mais comme on l’a démontré la crise sanitaire du COVID, elles sont (avec les associations) un rempart contre l’effondrement de notre société.

 

Les collectivités peuvent agir pour reconstruire la République sociale par le bas : c’est à dire par les services publics, par la redistribution, par la solidarité, par la laïcité, par la revitalisation de la société civile, par la démocratie locale.

 

Chacun de nos articles prendra en compte de manière cohérente la dimension écologique, sociale et citoyenne de chacune des politiques publiques.

FDC EXPOS

  • expo-leauestanous
    L'eau est à nous ! Un bien commun indispensable à la vie
  • expo-lalaicitecestlapaix
    La Laïcité c'est la paix
  • expo-larevolutionfrancaise
    La Révolution française
  • expo-lefrontpopulaire
    Le Front Populaire a 70 ans !